Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commençons dès à présent, notre fête du Paradis

08 Mar

Prix Zyriab, un récompense décernée pour l’excellence en matière de musiques de la Méditerranée

Publié par Last Night in Orient  - Catégories :  #Musiques arabes, #Musiques tunisiennes, #musique, #Tunisie

Prix Zyriab, un récompense décernée pour l’excellence en matière de musiques de la Méditerranée

Il s'agit d'une récompense annuelle en matière de musique tunisien à vocation internationale remise à l'occasion des Journées Musicales de Carthage...

Lauréat, lui-même de deux prix prestigieux, l’un international, qui lui a été octroyé en 1997 par le Conseil International de la Musique (UNESCO) et régional octroyé en 2010, par l’Académie Arabe de Musique, le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes, Ennejma Ezzahra, s’associe au Programme Med 21 et aux Journées Musicales de Carthage pour fonder une nouvelle distinction intitulée « le Prix Zyriab pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical et la promotion des recherches sur les musiques de la Méditerranée » , destinée à « couronner une carrière dédiée à la sauvegarde du patrimoine musical méditerranéen, à sa valorisation et à la recherche sur les musiques de la Méditerranée.

Cette distinction porte le nom Ziryab (Abu Al-Hassan Ali ben Nafi, né à Mossoul en 789 et mort à Cordoue en 857), ce Prix se veut un hommage à ce musicien de génie, citoyen du monde, qui fut l’une des principales figures de l'histoire de la musique arabo-andalouse au IXe siècle.

Le Prix Ziryab sera décerné annuellement sous l’auspice des JMC, à des lauréats choisis parmi des candidats provenant respectivement des pays du Maghreb, du Machrek (Moyen-Orient) et de la rive Nord de la Méditerranée, pour couronner leur apport significatif à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine musical méditerranéen, et à la recherche sur les musiques en Méditerranée. 

Le bureau exécutif du Prix, coopté par les membres fondateurs lors de la réunion constitutive, a désigné le professeur Mahmoud Guettat, figure de proue de la musicologie tunisienne, comme président du Prix. La vice-présidence échoit respectivement au président de Med 21 (Mohammed Nadir Aziza) et au directeur des JMC (Hamdi Makhlouf), alors que le secrétariat exécutif incombe au Directeur Général du CMAM (Soufiane Feki).


Kamel Ferjeni, Sonia M’barek, Fethi Zghonda, Khaled Tebourbi, Mounir Hentati et Larbi Benattia en sont membres. En outre, les organes du Prix comprennent un Comité d’Honneur (C.H.) et un Comité Promoteur (C.P).


Présidé par le Ministre tunisien de la Culture, le C.H. regroupe d’éminentes personnalités en provenance des pays méditerranéens et du reste du monde, désireuses d’apporter leur soutien au développement du Prix ; Quant au C.P., il est formé de personnalités et d’associations spécialisées dans les thèmes du Prix, en provenance des pays riverains de la Méditerranée, agissant comme membres correspondants, et qui auront pour mission d’œuvrer à une meilleure connaissance et diffusion du Prix dans leurs pays respectifs et à proposer des candidats. 


Le Secrétariat exécutif du Prix lancera incessamment un appel à candidature à ce nouveau Prix, qui fait partie du réseau des Prix pour l’Excellence en Méditerranée institué par l’Osservatorio del Mediterraneo d’Italie et regroupé au sein d’un programme intitulé : Med 21.


Institués dans différents pays méditerranéens, le réseau de Prix instauré par le Programme Med 21 (au nombre de 10 actuellement) portent chacun le nom d'une personnalité historique emblématique. Ce Programme a été inauguré en 2011 à Palerme par le Prix International Al Idrissi pour le dialogue interculturel entre les deux rives de la Méditerranée. Toujours dans la même optique, Med 21 signera très prochainement avec d’autres partenaires la création de nouveaux Prix, notamment le Prix Farhat Hached pour la dignité et le Prix Circé pour la promotion du développement et la coopération entre les îles en méditerranée.

Ce prix sera remis à Jean During, directeur de recherche émérite au CNRS (France), au chercheur marocain en musicologie Abdelaziz Ben Abdeljelil, à Ali Imam, joueur de Oud irakien, au musicien, compositeur et chanteur tunisien Zied Gharsa et au compositeur et homme politique grec Mikis Theodorakis. A titre posthume, ce prix sera décerné à la mémoire de Salah El Mahdi (Chef d’orchestre et compositeur tunisien) et au guitariste français disparu Julien J. Weiss.

Présidé par le grand artiste libanais Marcel Khalifa, le jury réunit, Moslem Rahal (compositeur et instrumentiste solo dans l’orchestre Symphonique National Syrie), Amy Sacko du Mali et les tunisiens Adam Fethi, Hichem Badrani, Leila Hjaeij, Issam Chraiti et Yassine Boulares.

Cette édition sera marquée également par la présence de nombreux invités pour ne citer que Sabah Fakhri, Ragheb Allema, Latifa Arfaoui et Rim El Banna.


Le Prix Ziryab est une distinction honorifique, elle n’est pas dotée d’une récompense financière, mais il n’est pas exclu qu’il soit appuyé par un mécène ou un sponsor prochainement.

 

 

Commenter cet article

À propos

Commençons dès à présent, notre fête du Paradis